sd main logo
www.bakassa.net
Menu

EDITORIAl

Appel à informations

Cher fils, chère fille Bakassa, cher visiteur

Nous savons combien tout ce qui touche de près ou de loin Bakassa vous importe. Pour être au courant de tout sinon presque tout de ce qui relève d'un intérêt général pour le village et partager également avec tous les Bakassa dans divers coins de la planète, vous pouvez jouer un rôle épineux, vous pouvez apporter un plus pour un Bakassa plus connecté. Et comment donc?

 Vous pouvez régulièrement nous apporter toute information, toute image… qui touche de près ou de loin le village Bakassa, nous rapporter toute nouvelle relative aux fils et filles Bakassa du monde entier et relevant d'un intérêt certain pour le village ou ses enfants pour que nous informons à notre tour un plus grand nombre sinon tous? 


Vous pouvez en guise d’exemple nous faire parvenir toute information que sa Majesté le Roi Ngako Sébastien veut communiquer à ses sujets, nous rapporter une information de Toula, Pouantcheu, Douala ou Yaoundé, une nouvelle de la communauté Bakassa de Paris, Malabo, Dubaï ou Washington...Il peut également s'agir d'une idée ou d'un article relatif au développement...

L'heure est au digital, au numérique qui véhicule plus que le Tamtam ou la cloche d'hier et construire le network des Nsialieu-Nkwaten dépend aussi de vous qui pouvez nous aider en vulgarisant ce médium, en nous communiquant votre email, votre contact téléphonique et ceux d'autres près de vous pour que nous poursuivons et consolidons la construction du réseau Bakassa.

Point n'est plus besoin ici d'énumérer les bénéfices de cette plateforme, de ce réseau que nous voulons à l'écoute, interactif, participatif et accompagnateur dans la construction de l'édifice qu'est le village Bakassa ainsi que le progrès de ses fils et filles.

N'oubliez pas, n'oublions pas que notre site web, notre réseau en ligne ou Bakassa tout court ne peut être qu'à l'image de notre dynamisme et surtout de notre génie.

Partagez toute nouvelle qui relève d'un intérêt certain pour notre village avec nous et nous les distillerions dans les téléphones portables et ordinateurs du plus grand nombre. Faisons usage de ce médium magnifique. Nous restons à votre écoute.

Merci de Visiter: www. Bakassa.net
Écrivez nous 

(c) 2012

LIGNE ÉDITORIALE 

ÉCLAIRAGES:

QUELLE VISION POUR www.bakassa.net?

Comment ou que faire pour écrire ou publier dans cet espace?

Il convient de souligner de prime abord que tout Bakassa quelque soit l'endroit où il se trouve peut soumettre une publication dans ce médium.

Le website est à la date d'aujourd'hui payé, géré et animé presque entièrement par la Conuk l'association administratrice via quelques uns de ses responsables. Notre site internet a subi aux fils des ans plusieurs mutations. Nous avons jusqu'à présent fait de notre mieux pour l'animer et certains n'ont pas souvent répondu malgré nos sollicitations même concernant les informations relatives à leurs structures pour mettre dans le site... Beaucoup ont toujours apprécié cette initiative dont Mr Romain Ngouabeu et son association mère la Conuk furent la base mais n'ont pas toujours trouvé le temps pour y mettre main en dehors d'une poignée qu'on peut nommer...

Nous avions au niveau de la Conuk qui gère le website (En dépit d'un certain regard à y garder pour certaines raisons...) proposer qu'il y ait une équipe éditoriale qui décide des orientations, des objectifs, des points généraux liés au contenu...et une équipe rédactionnelle sans oublier les contributeurs occasionnels et saisonniers...

L'équipe éditoriale devait être composé de 7 personnes au maximum désignés par les structures dans les villes où il i y a une forte dose de Bakassa et des associations actives comme Londres, Paris, Dla, Ydé, Libreville... Et même Bafang.

L'équipe rédactionnelle devait (coordonner les rédactions et faire les lectures et relectures) également rassembler les gens disséminés un peu partout pour que nous ayons en tout temps l'actualité du village et des Bakassa. Les mots de passe qui sont des données sensibles devraient restés aux mains de ceux et celles qui feront les éditions et publications dans le site...et nous devions être à même de savoir l'auteur (même si les articles ne sont estampillés), quand et par qui quoi a été mis en ligne...

Sur le plan pratique et opérationnel, chaque association dans les villes assez représentatives devait et devrait donc désigner et mandater sur l'aspect éditorial et rédactionnel...le mot de passe leur permettra de contribuer en leur nom.  

Le membre qui aura accès au site pour le compte de cette structure pour son début n'aura pas besoin seulement du mot de passe mais surtout d'un tutorial, d'un petit "coaching" et un suivi. Le site en dehors du domaine qui est payé et géré par la Conuk fonctione via un interface (programme/application/website builder) qu'on doit comprendre l'utilisation. Ce website builder est également payé annuellement par la Conuk. Sa particularité est de faciliter ce travail de bénévolat et ne pas recourir absolument aux professionnels.

La Conuk avait également estimé en son temps qu'une fois les points éditoriaux et rédactionnels réglés en tout ou partie entre nous, les questions pratiques suivantes devaient inéluctablement être réglés par les détenteurs de mots de passe:
- La préservation des paramètres du site 
- La non altération ou modification sans consentement, d'un lien ou d'une autre page du site en dehors de votre propre sphère (car les contenus sont le fruit de plusieurs années de travail consentis par plusieurs personnes).
- Notre site est un média en ligne et sur ce, les questions d'éthique, de déontologie et surtout des responsabilités ne l'épargne pas. Son contenu peut faire l'objet d'actions en justice... 

Il convient de souligner que même si la Conuk est à même de supporter les frais actuels du médium dans sa structure présente, une mutualisation de ses besoins financiers n'est pas de trop et serait la bienvenue car c'est une vitrine de chacun et de tous les Bakassa. Là où l'argent peut servir ne manquera pas et il  y a plein de pans. À titre d'exemple, une de nos sœurs basée à Dla qui faisait des contributions de temps à autre avait sollicité avoir un Dictaphone et un appareil numérique à sa disposition...mais cependant, soulignons que c'est plus du sacerdoce, du  bénévolat, du temps qu'il faut consentir et s'y consacrer qu'il est question.

Ce serait d'ailleurs réducteur si nous voyons le site Internet sur un angle comme portail qui ne peut être que budgétivore pour la communauté. Son développement à fait l'objet d'études et de réflexions qui seront poursuivies et approfondies. Si nous lui donnons de la dimension, il a le potentiel de s'autofinancer. Il peut générer de petits revenus publicitaires et recueillir des dons via les aménagements opérationnels... Nous pouvons y faire des appels de fonds pour les projets du village via un lien de crowdfunding ou un bouton PayPal par exemple...Nous devons pour y arriver, travailler ardemment...il avait été question pour le rendre bilingue, que nous nous procurons un autre domaine pour développer la version anglaise et lier les deux sur un même portail. Bref il y a du travail sur la planche mais qui bien fait peut nous rapporter. Nous devons voir ça comme un  vrai média en ligne et mettre ce qu'il faut pour cela.

Le travail que nous ferons backstage est presque anonyme et les résultats ou retombés sont parfois "cachés". Nous ne vous révélerons pas un secret en vous disant qu'un des nôtres depuis le Canada avait été ému par la photo du pont qui était endommagé et presque détruit sur la route de Tchap que nous avions publié. Il était rentré en contact avec nous pour contribuer financièrement à un nouvel ouvrage et nous lui avons mis en contact avec le Roi. (Cela est passé inaperçu et n'avait pas fait de pub ou de commentaire par contre ce qui avait fait son lit c'était plutôt les initiaux qui étaient sur cette photo de même que sur d'autres qui étaient gracieusement mises à la disposition du site. Ces individus confondaient sciemment ou inconsciemment droits de propriété et d'exploitation...). Ce ne serait pas trahir un secret si nous vous disons qu'une librairie à Manchester avait voulu à l'époque nous faire un important donc de livres mais avant de procéder, elle a voulu savoir si nous avions un website car elle voulait mieux nous connaître avant d'avancer mais malheureusement le média était en "hibernation" ce temps là...c'est dire que ce site constitue la meilleure ouverture que nous avons sur le monde...

Nous restons dans l'attente des futurs Hommes du média des Bakassa. Le médium est pour nous tous. Oeuvrons ensemble pour cette propriété de Bakassa et des Bakassa.

NB: Ce que vous venez de parcourir ne doit pas être vu tellement comme un article mais plustôt un extrait édité des échanges faites par les animateurs du website avec deux responsables de deux Associations Bakassa qui veulent apporter via leur structure leur pierre à la construction du site. Nous osons espérer que cela répond à vos questions et préoccupations sinon n'hésitez pas de nous contacter.
Août 2015

La conférence de la Diaspora du 27/04/2018 à Paris s’est appesantie sur ce site et a passé en revue comment l’ouvrir, le vulgariser et y orienter tout le trafic informationnel de la communauté.

La Rédaction 

CODENSIALIEU

5 Mar 2020
Bilan Obsèques des 4 enfants
Bakassa - (c) Tous droits réservés